L'important n'est pas la destination mais le voyage.

1L’objectif premier ? l’Ecosse, les Highlands, Skye, les aurores Boréales, les mamiferes marins. Bon, on a eu les 3 premiers mais pas les 2 derniers, mais on a eu des cerfs, des écureuils et des loutres, et des phénomènes météo un peu hors du commun !

L’ecosse c’est un grande gifle a chaque virage. Et certainement encore plus pour celui qui chausse ses chaussures de rando (inenvisageable en novembre, sauf si on est amphibie). Pour celui qui ne veut/peut pas, alors les petites routes sont un premier vrai aperçu – qui donne envie de chausser les chaussures de rando!

# Retrouvez nos photos préférées par ici : Album Ecosse;
# Retrouvez une carte de nos points photo et des parkings sympas pour dormir;
# Visionnez notre superproduction : Les Highlands comme vous ne les avez jamais vus!

_dsc3063_web

Les Highlands en automne sont faits pour vous si :
– Vous aimez vivre les 4 saisons en 1 seule journée;
– Vous ne craignez ni la pluie, ni le froid, ni l’humidité, la neige ou le brouillard;
– Vous aimez les belles lumières rasantes et êtes adepte de photographie;
– Vous aimez le camping sauvage, les belles randonnées avec (ou sans) votre chien (en laisse);
– Vous rêvez de belles plages de sable blancs et d’eaux transparente (froide) sans avoir le budget pour les (chaudes) Caraïbes/Antilles;
– Vous êtes du genre contemplatif et vous aimez observer la nature;
– Vous aimez être seul au monde.
(Liste, bien sur, non exhaustive).

_dsc3280_web_dsc3348_web_dsc3354_web

 

 

 

 

Par contre, on vous le déconseille si :
– Vous ne jurez que par votre chien en liberté. Vous avez toutes les chances de revenir sans lui : les terres sont toutes privées, et si votre chien furette librement trop près des bêtes qui sont toutes en liberté (moutons majoritairement mais aussi vaches, lamas etc.) certains éleveurs n’hésiteront pas a lui tirer dessus! Les chiens sont admis partout, sous réserve qu’ils soient attachés. C’est valable aussi pour certaines plages qui sont des lieux de nichage d’oiseaux protegés ….
– Si vous voyagez avec un véhicule de loisir (camping-car, van etc.) et que vous n’avez qu’un toilette chimique : il n’y a pas d’aires de camping-car, les toilettes publiques sont fermées en hiver, tout comme la majorité des campings ….
– Vous avez un tout petit budget. Comptez que les prix seront les mêmes qu’en France, mais en livres sterling … autrement dit, en novembre 2016, à multiplier par 1.2. Et rien n’est gratuit ….
– Vous avez peur sur les petites routes…

En bref, pourquoi on a aimé :
– Les paysages a couper le souffle ;
– la solitude et la sensation de sécurité ;
– le grand respect des Écossais et leur gentillesse ;
– les petites routes improbables ;
– La facilité a trouver un parking pour la nuit, le calme.
– La possibilité d’aller absolument partout avec les chiens.

_dsc2707_web_dsc3442_web_dsc3468_web

 

 

 

 

Ce qu’on a pas aimé :
– La déforestation massive qui ruine certains des plus beaux glens. Du gachis ! Le paysage de lande désertique tel qu’on le voit sur les images n’est pas le paysage naturel de l’Ecosse : la forêt Calédonienne recouvrait plus de 90% du pays. Il n’en reste plus que … 2%. Les exploitations de poisson sur les lochs, les poteaux électriques absolument partout ainsi que les hautes clôtures grillagées et les panneaux publicitaires pour la multitude de B&B gâchent également un peu le paysage. Néanmoins, s’il est assez facile de faire abstraction de ces 4 derniers points, la déforestation, elle, fait assez mal aux yeux là où elle est en cours. Malheureusement, trop peu de plantations sont faites celles-ci peinent a pousser car elles sont grignotées par les moutons et les cerfs qui pullulent dans le pays. C’est d’ailleurs le pourquoi des hauts grillages: tenter de permettre à la nature de reprendre ses droits ….
– l’obligation permanente d’avoir les chiens en laisse (on comprend, mais on aime pas, ceci dit, au moins, on peut les emmener. Attention si vaches à viande type Highlands a cornes en particulier suitées, elles sont imprévisibles et potentiellement agressives avec les chiens ….)

Coté pratique :
La carte routière : nous avons acheté une AA. Parfaite, car tres détaillée avec les routes scéniques et quelques points d’intérêts (les commerciaux, bien sur …). Je l’ai trouvée dans un Visitor Center. Trouvable aussi dans les grands supermarchés et quelques stations services.
Trouver de l’eau : Campings, ou stations services. On en trouvé dans toutes celles où l’on a demandé, sauf une qui n’a pas voulu que l’on en prenne.
Vidanger ses eaux grises : le mieux ca reste d’utiliser des produits naturels sans phosphates pour tout (savon, produit vaisselle et d’entretien etc.) car il y a peu d’infrastructures. Nous avons utilisé les stations de lavage auto pour vidanger.
Vidanger ses toilettes : là, ca se corse – hors saison. Nous avons opté pour un toilette sec, donc aucun problème.
Jeter ses poubelles : pas de vrai problème non plus : on a trouvé des poubelles publiques sur presque tous les parkings, dans les stations services etc.
Trouver du GPL : IL y en a dans beaucoup de stations service. Principalement dans les Gleaner, mais il y en avait aussi chez Morrissons. Par contre, plus on va vers le Nord du Pays et plus c’est difficile car les supermarchés et les grandes stations disparaissent ….(Nord d’Ullapool).
Trouver de l’internet : Plusieurs solutions s’offrent à vous : achat d’une carte sim locale, séjour dans des hotels/B&B/campings offrant ce service, roaming depuis votre forfait d’origine. La 3G est assez capricieuse en ville, inexistantes dans les campagnes et le réseau carrément absent plus on monte vers le nord. Nous n’avons pas trouvé de 4G. Sinon, vous pouvez utiliser le wifi des ports et gares ! Nous nous sommes connectés assez facilement via Caledonian Mac Brayne, et des ports il y en a plein en Ecosse!
Faire ses courses : enfantin! il y a des petits supermarchés partout : Tesco, Morrissons, Lidl, Spar, Coop principalement. Les supermarchés sont ouverts avec une tres grande amplitude horaire : de 8h (parfois 7 ou 6h) du matin jusqu’a 20h (souvent 22h), 7/7jours !
Rouler sur les routes monovoies : Rien de plus facile! Les Ecossais sont tres civilisés. Un peu partout sur ces routes, il y a les « passing places ». C’est un decroché sur le bord de la route, qui permet aux autres usagers de croiser ou de doubler. On vous remerciera systématiquement de faciliter le passage, n’oubliez pas de faire de même (alterner ses clignotants ou mettre le clignotant du coté ou vous vous etes rangé, faire un appel de phare, mettre ses warnings, faire un signe de la main, sont autant de façon de dire merci, selon la situation).
Si la passing est dans votre sens, vous indiquez que vous vous rangez et vous serrez dans l’espace en ralentissant ou en vous arretant. Si la passing est de l’autre coté, vous faites pareil mais en serrant la gauche, de façon a ce que l’autre véhicule puisse vous depasser/croiser en passant sur la passing. Et bien sur, on ne stationne JAMAIS sur une passing place, et on passe JAMAIS sur le bas coté en herbe : la terre est grasse! Il convient de rouler avec prudence. De nombreux animaux, passages canadiens (« cattle grids »), flaques, trous etc. émaillent les routes.