L'important n'est pas la destination mais le voyage.

Si vous n’avez pas d’économies, ou de capital suite à la vente d’un bien immobilier par exemple, vous pensez peut-être que vous n’avez pas le choix que de continuer à vivre de manière conventionnelle, que vous ne pourrez de toute façon pas voyager. Mais avez-vous envisagé de travailler en voyageant ? Il existe pléthore de solutions : certains travaillent un temps donné à une endroit, puis continuent leur route, d’autres créent une entreprise mobile. Ceux qui disposent de compétences leur permettant de travailler sur le net gagnent une certaine liberté (parce qu’il restera toujours des contraintes, on n’a rien sans rien).

Travailler sur internet, les + 

  • La liberté de travailler quand vous voulez ;
  • La liberté de travaillez où vous voulez : sur la plage, à l’hôtel ou dans un café ;
  • La liberté de voyager dans le pays de votre choix ;
  • Cela nécessite peu de matériel, en fonction des prestations que vos proposez.

Travailler sur internet, les –

  • Vous devez être disponible à tout moment, ce qui implique d’avoir une connexion permanente à internet ;
  • vous ne pourrez que difficilement contrôler votre rythme de travail : parfois vous devrez travailler 15h/jour, et d’autres fois, vous passerez plusieurs jours sans travail ;
  • Vous devrez assurer la sécurité de vos données pour éviter de perdre des heures ou des jours de travail ;
  • Il faut de l’électricité pour recharger vos appareils, peu importe la météo.

Ci dessous, je vais donc parler matériel, sauvegarde, connexion à internet, sécurité et énergie.

1) Le choix du matériel

Il vous faudra en premier lieu un ordinateur. Là, tout dépend du travail que vous faites : si vous êtes graphiste, concepteur de jeu vidéo, vidéaste, créateur de bandes dessinée, écrivain, journaliste ou secrétaire, vos besoins ne seront pas les mêmes.
Rappelez-vous que l’autonomie de l’appareil, et sa consommation en énergie, sont inversement proportionnelles à la taille de l’écran et à la puissance. Un PC gamer (nécessaire pour tout ce qui est jeux videos, mais aussi photo/video) videra vos batteries bien plus vite qu’un PC bureautique, devra être rechargé plus souvent, et devra aussi être utilisé plus souvent branché.
Pour ceux qui n’ont besoin que d’une connexion à internet et de logiciels basique, il existe des petits ordinateurs pratiques et peu chers, je pense notamment aux modèles « premier prix » de chez LDLC : ils offrent un rapport qualité/prix exceptionnel, ont une autonomie de plus de 5h si vous travaillez en économie d’énergie et ne consomment absolument rien (6w/h… oui oui vous avez bien lu !). Si vous rajoutez un disque dur dedans pour pallier à son petit stockage intégré, vous avez une machine légère, compacte, pratique et fonctionnelle. Bien sur, elle n’est pas prévue pour la vidéo, la photo ou le jeu. Pour ça, on vous conseille plutôt les gammes ROG de chez Asus, d’excellents PC qui acceptent les jeux videos, Photoshop, Première, After Effects et les font tourner tout à fait correctement.

Si vous disposez de suffisamment d’espace, optez pour une souris plutôt que pour le touchpad seul : c’est plus confortable.

Vous devriez aussi investir dans du stockage externe : disques durs, clés USB, cartes mémoires etc. Pensez à ranger votre matériel de stockage a part de votre ordinateur : si vous vous faisiez voler celui-ci, vous aurez toujours vos données.

2) Sauvegarder vos données

Selon ce que vous stockez, vous pouvez aussi choisir de stocker en ligne : Google Drive, Dropbox, ou tout simplement votre boite mail en vous envoyant un mail à vous même et en stockant ainsi toutes vos données importantes ; si vous utilisez une boite en ligne : Gmail, Gmx etc. Il existe aussi des supports de sauvegarde de vos photos en ligne, comme HubiC, ou bien vous pouvez faire une sauvegarde via des albums en ligne tels que FlickR, par exemple. Pour les vidéos, vous pouvez les uploader sur un serveur, comme YouTuvbe ou Viméo, tout en les gardant privées. Vous pouvez aussi choisir d’utiliser un hébergement en ligne via un fournisseur de service (OVH, Hosteur etc.) et transférer vos fichiers via un client ftp. Si vous disposez d’un site web, vous pouvez utiliser son hébergement et créer des bases de données sécurisées pour sauvegarder vos données.

Il est très important de bien sauvegarder vos données, que ce soit via un support externe ou un système en ligne. En effet, si du matériel peut être remplacé, vos données sont irremplaçables. Faire des copies de sauvegarde, en double, sur deux supports différents, permet de se protéger des pertes de données.

Pensez qu’il vaut mieux de multiples supports, de petite taille, qu’un seul très gros support. Si vous avez peur de voir disparaître vos données, par exemple, photos, vidéos, documents, vous pouvez les sauvegarder sur des cartes mémoires de type micro-SD et les envoyer par la poste à un proche ou à un ami qui se chargera de les conserver pour vous en lieu sûr.

3) La connexion internet

Qui dit travail sur le net, dit connexion internet. Impossible de s’en affranchir. Il existe plusieurs options.
Les hotspot WiFi : disponibles dans divers endroits publics, les cafés, les bibliothèques, les aéroports, les gares, les ports etc. ils sont souvent limités, lents, et non-protégés (nous parlerons protection plus loin). Si vous parvenez à vous garer à proximité d’un hotspot, mais que la connexion est difficile, vous pouvez essayer d’utiliser un système d’amplification via une antenne à brancher sur votre PC (attention, ce système ne fonctionne pas pour les tablettes par exemple).
Les Espace de Travail dédiés : Un peu partout dans le monde et dans les villes, on peut trouver des espaces de travail pour ceux qui travaillent à distance via le web. Moyennant paiement d’un droit d’accès, vous aurez un bureau et internet.
La connexion en 3/4G : Si vous disposez d’un smartphone, vous pouvez aussi opter pour la connexion via les données cellulaires. Depuis la loi sur le roaming de juin 2017, cette option est devenue très intéressante, car le coût des connexions à l’étranger à été considérablement réduit, le volume de données disponible considérablement augmenté. L’opérateur Free propose des données incluses dans ses forfaits dans de très nombreux pays (cf. le pass destination), pour moins de 20€/mois et 25go de data en 3G. Nous utilisons cet opérateur et n’avons rencontré aucune difficulté de connexion, quelque soit le pays d’Europe. Si la pays dans lequel vous prévoyez de vous connecter n’est pas couvert par votre opérateur ou si vous souhaitez bénéficier de la 4G qui n’est pas disponible en roaming, vous pouvez consulter le site WikiaSimCard pour faire le tour des options possible et choisir votre opérateur.

4) La sécurité de vos données

L’internet n’a jamais été aussi peu sûr. Piratage de cartes bancaires, de comptes de réseaux sociaux, espionnage, interception des données, réduction de bande passante par les FAI… autant de soucis potentiels que l’on peut éviter simplement. Pour ça, il vous suffit d’utiliser un VPN (Virtual Private Network, en français, réseau privé virtuel).
De plus, le VPN vous permettra, en tant que voyageur, d’accéder à des sites ou des contenus bloqués dans certains pays ; que ce soit des sites de réseaux sociaux ou des sites de streaming, le soir, pour regarder un film quand il fait mauvais.

Comment ça marche ? Le VPN crée un tunnel sécurisé et crypté entre votre ordinateur et le serveur distant auquel vous êtes connecté. Les bons VPN possèdent de nombreux serveurs dans le monde entier et une bonne vitesse de connexion. Évitez les VPN gratuits, ils ne sont pas sûrs à 100%, et de plus, certains installent des logiciels espions dans votre machine – ce qui n’est pas le but recherché. Je vous conseille Shellfire, rapide et avec des serveurs dans plus de 30 pays. L’application est disponible pour de nombreuses plateformes et systèmes d’exploitation.

5) L'autonomie électrique

Si vous avez décidé de travailler dans votre véhicule à partir des données cellulaires de votre smartphone, vous devrez pouvoir recharger votre ordinateur et ses périphériques tout en travaillant. Il vous faut donc une bonne autonomie en énergie – car non seulement vous devrez alimenter votre ordinateur et ses périphériques, mais votre véhicule doit aussi pouvoir continuer à tourner (chauffage, lumière, pompe à eau etc.). C’est là qu’avoir un PC qui consomme peu et a une bonne autonomie est bien pratique ! Avec un PC qui consomme 6w/h comme les modèles d’entrée de gamme LDLC, vous pouvez rester brancher toute la journée et toute la nuit si besoin…

Si vous ne roulez pas tous les jours, nous vous conseillons d’investir dans un bon système solaire : panneaux, régulateur, batterie et convertisseur. Cela représente un investissement certain, mais reste une garantie de fonctionnement optimal. Si vous n’êtes pas encore équipé, on vous conseille de vous rendre dans les salons de véhicules de loisir : généralement, on peut faire jouer la concurrence et obtenir des prix réduits, spécial salon. Nous avons évoqué notre propre installation sur cette page, et expliqué comment nous avons installé une électricité centralisée ici.

Si vous ne voulez pas installer de panneaux solaires fixes sur votre véhicule, ou si vous voulez pouvoir vous garer à l’ombre, privilégiez des panneaux solaires pliants et amovibles.

Plus votre ordinateur consommera, plus vos batteries sont susceptibles de vite se vider. Deux options sont possibles au regard du choix des batteries à décharge lente : des batteries top-qualité (Gel, ou le top du top, le Lithium), chères, mais dont la durée de vie est largement plus importante que des batteries plombs ou AGM ; ou des batteries premier prix, au plomb, généralement recyclées, peu onéreuses mais dont la durée de vie est très limitée et qui nécessiteront que vous vous branchiez sur secteur régulièrement. Nous avions choisi, pendant un temps, d’avoir deux batteries de 100ah chacune, soit 200ah en tout, au plomb, que nous changions tous les ans. Nous achetions dans la même boutique année après année et leur redonnons nos anciennes batteries à recycler. Cependant, celles-ci se sont vite avérées trop peu efficaces pour nous. Nous les avons remplacées par des batteries Gel, en attendant d’opter pour des batteries lithium, les seuls vraiment efficace pour ce type d’utilisation.

Évitez à tout prix les décharges trop importantes, et globalement, ne descendez pas en dessous de 70%. Vos batteries vivront plus longtemps ! En cas de besoin, n’hésitez pas à rechercher une alimentation en électricité (camping, aire camping-car etc.) pour éviter de vous retrouver sans courant. Ce peut être utile donc de disposer du matériel pour se brancher : prises camping (pour les bornes, et si nécessaire, pour le véhicule) et rallonge. Il existe des modèles tout en un.

J’espère que cet article vous aura apporté des informations utiles ! N’hésitez pas à partager et à diffuser à vos amis futurs voyageurs ou futurs full-timers !