L'important n'est pas la destination mais le voyage.
LNDLS - Les News de la Semaine

LNDLS #29 à #35 : Soleil, famille & amis

Le 13 juillet, nous avons pris le ferry qui nous a ramener des îles Britanniques, un retour en France au plus mauvais moment entre fête nationale et coupe du monde de foot.

Après une traversée épique, nous avons été nous installer pour le week-end sur l’aire camping-car de Stella-Plage, plutôt sympathique car les places sont larges, et de l’autre coté de la dune, la plage et la mer !

Il fait chaud ici aussi. Je suis tentée d’aller me baigner, mais la Manche a une couleur jaunâtre peu engageante, surtout après les eaux cristallines de l’Irlande, et en plus, ça pique ! Je n’ai pas trouvé ce que c’était que les petites bestioles qui pullulaient dans la mer et qui s’accrochaient à la peau, mais je n’y suis pas restée bien longtemps…
Le dimanche soir comme partout, nous avons du subir les décérébrés qui se sont pris pour des champions après que l’équipe de France ait gagné la coupe du monde, et qui se sont mis à passer à pleine vitesse entre les camping-cars et la dune, au milieu des enfants et des chiens, bref, du grand n’importe quoi. L’avantage, c’est que l’on a pu profiter de la plage, totalement déserte, pendant deux bonnes heures ! Et la gendarmerie est vite venue remettre de l’ordre.

Nous repartirons le mardi, direction quelques jours en famille en Normandie, au programme, discussions, bons repas et balades ; puis ensuite nous descendrons directement chez une amie en Charentes, où nous pourrons trouver une certain confort grâce à sa piscine à l’eau limpide – et chaude ! Un vrai bonheur pour les chiens qui ont pu nager encore et encore ! Après une semaine à buller, nous avons repris la route.

Nous avons passé deux jours bien agréables au bord du Lac du Mas Chaban, en haute Charente – baignade, SUP et encore baignade ! L’eau fraîche rend la chaleur plus supportable même si la température dans le camping-car est difficile à supporter, avec 35° en moyenne, et le ventilateur en marche. Le lieu est sympathique et plutôt calme, c’est appréciable.

Nous irons ensuite passer quelques jours au bord du Lac de Vassivière, sur la commune de Beaumont du Lac. Un très joli endroit surnommé « le petit canada », où le lac s’encaisse entre des forêts à l’entrée du plateau des Millevaches. C’est le mois d’août et il fait chaud – il y a donc beaucoup de monde, mais cela reste supportable. Nous pourrons nager, nous baigner avec les chiens, leur permettre de bouger sans risquer le coup de chaud, et faire de la SUP dans un cadre magnifique.

Nous remettrons ensuite les voiles pour rentrer « chez nous » dans la Creuse, au menu, mécanique, rangement, et moto !

Au bout de quelques jours, la chaleur redevient difficilement supportable, et nous décidons de retourner à Vassivière avec la moto cette fois, de façon à ce que Do puisse explorer le plateau des Millevaches. Les températures, même à 700m d’altitude et avec l’influence du vent, sont démentes, notre frigo ne parvient plus à faire assez de froid et la moitié de son contenu finira à la poubelle. La baignade biquotidienne dans le lac est un vrai plaisir ! Un orage qui s’approche dangereusement nous vaudra la visite du maire en personne, lequel est venu prévenir afin que personne ne soit pris au dépourvu – et ce, un dimanche soir, chapeau Monsieur !

Nous retournons à nouveau chez nous pour régler divers petits problèmes, et une fois tout réglé, décidons de retourner encore à Vassivière afin que Do puisse continuer à rouler en moto, en forêt où il fait plus frais et sur le plateau des Millevaches où le paysage est magnifique. A nouveau profiter des eaux claires et fraîches du lac est un plaisir, et nous pourrons ressortir la SUP. Il y a moins de monde, le 15 août est passé et c’est bien plus calme.

Puis c’est de nouveau le retour, pour pouvoir repartir ! La moto retrouve son habit avant de pouvoir partir avec nous au printemps – voire faire un bien plus long périple, mais ceci est une autre histoire… et une fois tout remis en ordre, nous reprenons la route, pour passer quelques jours en famille, faire changer nos amortisseurs et passer chez l’ostéopathe.

Et ensuite…. direction l’est !
Nous sommes heureux de repartir. En effet, nous nous sommes rendu compte que la mentalité française ne nous correspond pas, entre les râleurs, les jaloux, ceux qui critiquent, te marchent dessus, te jugent et te regardent de travers…. c’est assez fatiguant.
J’ai pour ma part trouvé désagréable d’être snobée par les autres camping-caristes quand je leur dit bonjour sur la route, juste parce que je suis une femme seule au volant. J’ai trouvé déplaisant l’homme qui est venu se garer-collé à coté du camping-car et m’a maté avec un regard concupiscent, juste parce que j’étais seule dans le camping-car. Nous avons trouvé vraiment incroyable l’attitude des gens dans les supermarchés, qui seraient prêts à te rouler sur les pieds pour être sûrs d’être à la caisse avant toi ; et pénible les abrutis qui n’ont rien de plus intelligents à faire que de klaxonner à coté des camping-cars en pleine nuit. Bref. La liste des comportements irrespectueux est tellement longue que cela prendrait des heures pour en parler de manière exhaustive, et je ne suis pas sûre que ce soit vraiment intéressant.
Nous avons hâte de découvrir de nouveaux horizons !

Article written by:

Full timer depuis le 1er septembre 2016. Aime voyager, se balader avec les chiens, les sports canins, le tricot et le crochet, cuisiner.